mercredi 28 septembre 2016

Des livres à quatre mains

Pour fêter ses 30 ans, la Maison de la Poésie Rhône-Alpes a demandé à des duos de poètes et de plasticiens de se trouver, de cheminer, et de réaliser ensemble des livres d'artiste basés sur la contrainte de la feuille pliée. Ces livres seront édités en 4 exemplaires originaux et uniques, et exposés dans quelques mois à Saint-Martin-d'Hères.

A cette occasion, Geneviève Genicot revêtira le rôle de poète mais aussi celui de plasticienne, écrivant avec la peinture de Chantal Legendre, et peignant avec l'écriture de Marie Ginet.

mardi 6 septembre 2016

Ecrire au Couvent de la Délivrande pour les Journées du Patrimoine


Dans le cadre des journées européennes du patrimoine, 
Geneviève Genicot animera un atelier
à l'invitation de la Maison de la poésie 
le dimanche 18 septembre de 9h à 16h

Atelier de création poétique
« Quelle muse m’inspire ? »
Inscrivez-vous !

Dans la roseraie et les jardins du Couvent, Geneviève vous invite à découvrir vos muses, leurs chants, avec des exercices créatifs pour écrire un poème choral. L’atelier est ouvert à chacun(e), quel que soit son parcours.


Déroulement de la journée (gratuite) :
8h30 Accueil des participants
9h-12h Atelier d’écriture d’un poème choral collectif
12h Possibilité de repas partagé dans les jardins du Couvent
14h-15h30 Répétition de la restitution chorale
15h30 Lecture-restitution de l’atelier dans les jardins par les participants avec Geneviève Genicot, qui proposera également une sélection de poèmes à plusieurs voix.
  

IMPORTANT : Chaque participant amènera « un objet, un tissu, ou une odeur qui l’inspire » pour l’atelier l’écriture.

Lieu : Couvent Notre-Dame de la Délivrande, 20 rue André Chenier, 38400 Saint-Martin-d’Hères
Gratuit – Inscription : 04 76 03 16 38 – maison.poesie.rhone.alpes@orange.fr
Possibilité de repas partagé dans les jardins.


Reprise des Rencontres d'écriture mensuelles

Notre atelier rouvre ses portes le 14 septembre (13h30-17h30).

Au menu cette année, des consignes enracinées dans les textures, les sensations et les éléments - pour délier les imaginaires, trouver sa voix/voie, l'approfondir, se surprendre aussi, et toujours, s'écouter mutuellement dans la bienveillance, portés par la force respectueuse du groupe.

Pour plus de renseignements sur l'organisation, prenez contact avec nous :
0487 71 30 76 / ici.ailleurs.compagnie@gmail.com

A bientôt!

lundi 27 juin 2016

Poésie art de l'insurrection ... à la Fête du travailleur alpin !

Notre gang poétique et déambulatoire a encore frappé! Pour cette édition très spéciale, trois novices de la déambulation se sont armées du petit volume rouge de Ferlinghetti et se sont mêlées à nous après un atelier préparatoire à la Maison de la Poésie Rhône-Alpes ; merci à Françoise, Baya et Annie, qui l'ont mis à profit avec succès ! Le beau soleil a été de la partie.

 Dans les sous-bois, ça révise!

  La poésie est en marche!




Et au stand de la Maison de la Poésie Rhône-Alpes, l’œuvre en bois gravés de Geneviève Genicot Plans du travail fait une apparition partielle, sous forme végétale!


Vous pouvez retrouver le texte "Poésie art de l'insurrection" aux Éditions Maelström. A savoir : la forme du "livre rouge" a toujours été souhaitée par l'auteur, mais il n'a jamais pu l'obtenir aux États-Unis - cette traduction française rencontre donc enfin son vœu!

Merci à Pierre Vieuguet pour les photos.

vendredi 17 juin 2016

Retour sur l'expo A pied d'oeuvre


Retrouvez notre installation Fakasûtra du mouton à 1:45 dans la vidéo.
Encore bravo à tous les artistes et merci aux organisateurs et au public. 

mardi 17 mai 2016

Go to your broken heart

Dimanche dernier, dernier jour du très beau et inspirant 10e Fiestival Maelström, Jack Hirschmann a dit ce poème. Il ne faut pas que ces mots se perdent...

Path  
by Jack Hirschman

Go to your broken heart. If you think you don’t have one, get one.
To get one, be sincere.
Learn sincerity of intent by letting
life enter because you’re helpless, really,
to do otherwise.
Even as you try escaping, let it take you
and tear you open
like a letter sent
like a sentence inside
you’ve waited for all your life
though you’ve committed nothing.
Let it send you up.
Let it break you, heart.
Broken-heartedness is the beginning
of all real reception.
The ear of humility hears beyond the gates.
See the gates opening.
Feel your hands going akimbo on your hips,
your mouth opening like a womb
giving birth to your voice for the first time.
Go singing whirling into the glory
of being ecstatically simple.
Write the poem.